Le pays à l’envers

Société/Pays & Personnes, France 2009

Un voyage personnel au cœur de la Guadeloupe De retour dans l’île que son père a quittée 50 ans plus tôt, la cinéaste remonte le cours du temps pour retracer l’histoire de son nom. Au fil de ce voyage initiatique sur les terres d’enfance de son père, son enquête nous transporte jusqu’à l’époque de l’esclavage. Aux archives, dans les jardins créoles ou les ruines des usines à sucre, se croisent les chemins d’une mémoire vivante, se dessine la vision d’un pays où les récits, les corps, les musiques, parlent avec force d’une histoire qui résonne encore. Le film se compose comme un jardin créole, dans le foisonnement des images et des récits ; il s’attache à la terre, entremêle repères intimes et mémoire collective. Avec Michel Rogers, généalogiste habité, à travers les souvenirs du père exilé ou dans les pas de Léna Blou, chorégraphe inspirée et de ses jeunes élèves, il déchiffre les traces contemporaines de l’esclavage, voire du colonialisme en général. Au détour de la Guadeloupe d’aujourd’hui il tend un miroir à la France dite métropolitaine : il part à la recherche de l’envers du pays.
90 min
SD
Tous publics
Audio :
Français

Plus d'informations

Réalisation :

Sylvaine Dampierre

Scénario :

Sylvaine Dampierre

Conception sonore :

Myriam René

Photographie :

Renaud Personnaz

Montage :

Sophie Reiter

Titre original :

Le pays à l’envers

Langue originale :

Français

Format :

16:9 SD, Couleurs

Catégorie d'âge :

Tous publics

Audio :

Français

Liens additionnels :

IMDb